La sécurité alimentaire est possible en RDC

Réalisé par la Coordination Nationale de l’AJAC

Les membres de l’Association des Journalistes Agricoles du Congo, AJAC, ont assisté à la deuxième  matinée de presse sur le thème : «  La sécurité alimentaire, est-ce possible en RDC ? » qui a eu lieu samedi 4 juin 2011 au CENADEP. Cette journée a connu la participation de 28 membres de cette organisation.

Pour répondre à cette interrogation, des interventions de trois spécialistes dans le domaine agricole : le professeur Apollinaire Biloso de l’Université de Kinshasa sur : « L’agro foresterie comme point de départ de l’intensification agricole et de la transformation agro-alimentaire » ; Monsieur Alphonse Nkoba, Directeur CADIM et le Dr Alain Huart, expert en agriculture  sur : « Mampu, une expérience pilote qui est confirmée et qui indique la voie à suivre » et l’ingénieur Aimé Akanisi  de RawAgro  sur : « Les engrais à l’Ouest de la République » ont été bénéfique et d’une grande utilité.

On peut retenir que l’agroforesterie et l’utilisation des engrais (chimiques et minéraux) contribuent à la gestion intégrée de la fertilité du sol en vue de mettre fin à l’insécurité alimentaire en RDC ou plus de 70% de sa population  vivent dans l’insécurité alimentaire.

Pour le Dr Alain Huart, « Ce qui réduit aujourd’hui le rendement agricole en RDC, c’est l’agriculture itinérante sur brulis, pratiquée depuis toujours par les paysans congolais » et pour palier à cette exploitation abusive du sol, il a proposé la gestion intégrée de la fertilité des sols en pratiquant l’agroforesterie et l’utilisation des engrais.

Monsieur Alphonse  Koba a parlé de l’expérience sur le système agro forestier à Mampu, au plateau des Bateke qui inonde le centre-ville de Kinshasa en denrées alimentaires. Il a indiqué qu’une espèce d’acacia, riche en biomasse, une légumineuse capable de capter l’azote de l’air et le fixer au sol pour le fertiliser, a été plantée dans ce site. L’Agroforesterie appliquée à Mampu dans la culture de manioc et de maïs, a donné de bons résultats.

Le professeur Apollinaire Biloso a fait savoir que le système d’Agroforesterie qui met au centre l’arbre, s’avère très indispensable pour fertiliser les sols, dans le cadre de la gestion intégrée des sols.

Comme l’Agro foresterie est basée sur l’arbre, le professeur Biloso a démontré l’importance de celui-ci  qui fertilise non seulement  les sols, mais aussi garantit la gestion durable de l’écosystème (changement climatique…) et permet la culture vivrière, la pisciculture et l’élevage… A travers l’arbre, on peut aussi développer la filière des plantes médicinales dont font recours les tradi-praticiens.

Enfin, l’ingénieur Aimé Akanisi a démontré l’importance de  l’utilisation des engrais pour augmenter la production agricole en RDC. Il a affirmé que  le sol est notre patrimoine, nous ne pouvons pas le perdre sans lui appliquer du fumier et des engrais. Il a soutenu que l’utilisation des engrais est indispensable pour une agriculture améliorée en RDC.

A propos La voix du Paysan Congolais

Bimestriel d'informations du monde rural et de l'environnement en République Démocratique du Congo Visitez notre revue de presse agricole en RDC et notre page Facebook.
Cet article, publié dans 2011, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La sécurité alimentaire est possible en RDC

  1. GOMA MABIKA Vannh dit :

    nous sommes intéressé par vos publication.En effet,je suis ingénieur en formation en sciences agronomique forêts et environnement au Congo Brazzaville

Bonjour, vous êtes invité à poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s