La filière pêche en RDC, Quel avenir ? – Août 2011 – Numéro 14

La nouvelle édition du journal « La Voix du Paysan Congolais » est maintenant disponible en format papier et électronique (téléchargeable sur ce lien internet :  http://w1p.fr/32319 ).  Elle contient les articles et les dossiers d’actualités du monde agricole et rural en RDC.

En couverture, le journal s’interroge sur l’avenir de la filière pêche, une filière porteuse, mais qui n’émerge pas alors que le pays est doté d’une grande potentialité halieutique. Pourquoi la population ne mange pas des poissons locaux mais se rabat sur des poissons importés dont les célèbres chinchards appelés communément « Thomson » ? Des pistes de réponses pour y remédier sont développées dans le dossier.

Les paysans se préparent à deux grands rendez-vous en octobre 2011 : la deuxième édition du carrefour paysan et la troisième édition du Forum Social Congolais. Ce sont deux moments d’échanges  d’expériences et d’informations entre participants et surtout de la définition de nouvelles stratégies de plaidoyer pour que toutes les lois ayant trait au domaine agricole soient examinées et votées. Il s’agit des lois sur le foncier, sur la pêche, sur l’élevage, sur les OP, sur les semences… 

Encore 1500 tracteurs pour l’agriculture congolaise. Pourquoi faire si aucune évaluation n’a pas été faite pour la première acquisition du 700 Tracteurs en 2010 alors que les informations récoltées sur terrain font état d’une mauvaise utilisation de ces tracteurs au détriment des populations rurales.

Le nouveau livre « Changer l’agriculture congolaise en faveur des familles paysannes » passe pour un véritable répertoire des réalités paysannes existantes en RDC. (téléchargeable sur ce lien internet :  http://w1p.fr/32319 ).   

Dans le Bas-Congo, la FOPAKO s’affirme comme une des organisations provinciales incontournable au regard des adhésions massives des unions de toute la province.  Au total 175 unions ont fait leur entrée au sein de la FOPAKO qui représentent 2.320 OP et plus de 65 milles membres.

Les terrains agricoles disparaissent à Kinshasa suite aux différentes spoliations qui sont de plus en plus monnaie courante.  Constatant qu’un énième site (Kisenso) a été vendu par des inconnu à des inconnus, une marche d’agriculteurs en direction du gouvernement provincial qu’ils accusent de passivité face à des cas flagrant de spoliation des sites agricoles comme à Kingabwa ou encore à Bandalungwa, a été organisée le 2 aout. Ces ventes illicites fragilisent la ceinture du ventre de Kinshasa et asphyxie la ville en produits agricoles.

La Voix du Paysan Congolais

A propos La voix du Paysan Congolais

Bimestriel d'informations du monde rural et de l'environnement en République Démocratique du Congo Visitez notre revue de presse agricole en RDC et notre page Facebook.
Cet article, publié dans 2011, Exemplaires journal, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Bonjour, vous êtes invité à poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s