Vers une plus grande structuration des mouvements paysans en RDC

L’ambitieux projet d’Appui au plaidoyer agricole et à la structuration paysanne provinciale et nationale en RDC a démarré avec l’atelier de lancement qui a eu lieu du 4 au 6 avril 2012 au Centre Catholique Nganda à Kinshasa.

Durant trois jours de discussions, des membres de la CONAPAC, des représentants des ONG belges membres ou associées à l’Alliance AgriCongo, des ONGD congolaises et des membres de l’Association des journalistes agricole du Congo (AJAC) ont formulé des recommandations axées sur « la priorisation des thèmes des ateliers provinciaux », « les critères de sélection des membres des comités de pilotage et des participants aux ateliers provinciaux » et « l’actualisation du calendrier des ateliers provinciaux ».

Pour rappel, quatre grands cycles thématiques d’ateliers organisés par les Organisation Paysannes vont être lancés entre 2012 et 2013 dans cinq provinces de la RDC : Bas-Congo, Bandundu, Equateur, Nord Kivu et Sud-Kivu. Au total, vingt-six ateliers seront mis sur pied en l’espace de 24 mois, au rythme de 6 ou 7 par semestre, et dans 7 endroits, à savoir : 4 ateliers au Bas-Congo, 4 au Bandundu, 2 au Kwango, 4 au Sud de l’Equateur, 4 au Nord de l’Equateur, 4 au Sud-Kivu et 4 au Nord-Kivu.

Pour Paluku Mivimba (Président de la CONAPAC) : « Cet atelier a été un moment qui nous a permis d’analyser ensemble les propositions faites par le comité de pilotage national dans le cadre de la mise en œuvre du projet AgriCongo en collaboration avec la CONAPAC. » Il a précisé : « C’est un projet qui va nous aider à réunir les producteurs agricoles dans le seul souci de dégager des défis qui handicapent l’agriculture. Ceux-ci avaient été identifiés lors du premier carrefour en décembre 2010. Il s’agit de l’application de la loi agricole, l’insécurité foncière, l’absence des infrastructures rurales et l’absence des crédits agricoles ». Il a ajouté : « Cet atelier nous a permis de mettre en valeur des stratégies pour des ateliers provinciaux afin de dégager un plan de plaidoyer pour que la CONAPAC puisse plaider auprès des autorités publiques et privées les causes des paysans ».

Concernant la priorisation des thèmes, les délégués ont convenu d’entamer la première série des ateliers provinciaux avec la Loi portant principes fondamentaux du secteur agricole dont le mise en application va intervenir en juin 2012. A ce propos, le point d’attention reste l’activation de la commission de l’élaboration des mesures d’application de la loi agricole qui est toujours en veilleuse depuis son installation en août 2012 par l’ancien Ministre de l’agriculture.

Le deuxième thème abordé durant les ateliers provinciaux est lié à la sécurité foncière. Une question qui préoccupe au plus haut point des paysans qui sont souvent privés de leurs terres suite à l’insécurité foncière. Les troisième et quatrième thèmes renvoient aux infrastructures rurales et au financement de l’agriculture en RDC.

Certains critères liés à la compétence, à la disponibilité ou encore à la participation de la femme à la hauteur de 30 % ont été retenus pour des délégués qui doivent prendre part aux comités de pilotage et aux ateliers provinciaux.

Le calendrier actualisé des ateliers en provinces a également été adopté, moyennant quelques aménagements. C’est ainsi que la première rencontre seras organisée dans la province du Bas-Congo du 8 au 10 mai 2012. Ensuite, viendra le tour des provinces de Bandundu, d’Equateur, du Nord Kivu et du Sud Kivu.

Les partenaires belges engagés dans l’alliance AgriCongo sont le CDI Bwamanda, Diobass, Oxfam Solidarité, SOS Faim, Trias, Solidarité Socialiste, Vredeseilanden (VECO) et WWF. Trois autres organisations belges se sont également associées à ce projet : Vétérinaire sans frontières Belgique, Louvain développement et Caritas.

Pour Alphonse Kapuya, Coordonnateur de Trias et représentant des membres de l’Alliance AgriCongo, « Ce moment est de très grande portée puisqu’il marque le jour de la concrétisation d’une longue démarche amorcée depuis trois ans par des organisations internationales afin d’aboutir à ce projet pour faciliter les paysans congolais à se rencontrer ». Il a souligné que certaines choses ont été clarifiées et de défis relevés. « C’est un premier pas que nous venons de réaliser et il faut que les grands pas suivent »

Jacques Mitini, responsable de la FOPABAND/ Bandundu nous a confié que « Cet atelier a été un moment très important, capital. Nous avons échangé sur comment avec nos partenaires asseoir un mouvement paysan fort, uni et dynamique en RDC. Nous sommes satisfaits et nous allons tout mettre en œuvre pour que le mouvement paysan en RDC soit comme celui que nous observons en Afrique de l’ouest. »

C’est la représentante du Ministre intérimaire de l’Agriculture, Pêche et Elevage, et ministre du Développement Rural, Mme Bagula Maneno, qui a procédé à l’ouverture et à la clôture officielle de cet atelier.

LVDPC

Advertisements

A propos La voix du Paysan Congolais

Bimestriel d'informations du monde rural et de l'environnement en République Démocratique du Congo Visitez notre revue de presse agricole en RDC et notre page Facebook.
Cet article, publié dans 2012, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Vers une plus grande structuration des mouvements paysans en RDC

  1. Tundanonga dit :

    Qu’est-ce que la belgique peut offrir à la RDC en know how et human ressource dans le domaine agricole? Rien, sinon mettre les bâtons dans les roues à la politique agriocle rdcongolaise, qui est encore à concevoir.
    La Belgique est un pays dont l’agriculture est subventionnée, qui pratique une autre forme d’agriculture que celle prartiquée dans les pays tropicaux comme la RDC. Au lieu de s’orienter vers les pays comme la Brésil, le Vietnam, la Malaisie, l’Indonésie, c’est toujours le même syndrome, celui du 33T, qui saute, qui revient apès plus d’un demi-siècle d’indépendance (même nominale).
    Pourquoi tenir ce genre d’atelier à Kinshasa et non dans une localité situ♪0e dans une région agricole, si pas à Yangambi?
    Formulons les voeux, que les résultats de cet atelier seront traduits dans toutes les langues du Congo et vulgarisés dans tous les hameaux, du moins par toutes les stations de radio locales.
    Il est grand temps de mûrir et couper le lien ombilical, qui lient certains congolais aux Belges et à Belgique.
    Tundanonga

  2. Roger Pholo dit :

    C’est vraiment une bonne chose pourvu que les acteurs impliqués dans cette lutte noble ne soit pas afferiste et donc tueur des paysans pour leur propore cause.Je suis inqiuiet d’une chose sinon de deux »CNAPAC ET CONAPAC »existe -t-il une différence ou pas.si oui laquelle ? si non dites -nous également.Je suis paysan et journaliste et donc toutes ces questions m’intersse.Roger Pholo journaliste au journal INFO-ENVIRONNEMENT 00243998218472.

    • Tundanonga dit :

      Des associations sans but lucratif sous forme d’ONGD pour échapper au chômage longue durée, la RDC est maillot jaune: ce sont de structures de gestion du dé-developpement et rien de plus. Combien de ces machins-là existent? Combien seront créées encore? Comment encadre-t-on les agriculteurs dans les pays de l’Union européenne? Vous, qui êtes journaliste, combien d’agriculteurs congolais connaissent l’existence de ces trucs-là? Combien lisent leur production littéraire? Y-a-t-il en RDC de publications dans les langues nationales destinées aux agriculteurs du Congo profond?

  3. Schadrack Kambale Tsongo dit :

    la structuration des organisations paysannes est une stratégies qui permettra aux agriculteurs de renforcer leur capacité de défendre leurs intérets et trouver ainsi le marché de la production agricole afin d’améliorer les conditions socio-économiques en Afrique

Bonjour, vous êtes invité à poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s