Dacian Ciolos – Pour une coopération agricole UE-Afrique renforcée

De Dacian Ciolos, Commissaire européen en charge de l’Agriculture et du Développement rural

La réunion conjointe entre les Commissions de l’Union africaine et l’Union européenne, en avril dernier, a confirmé notre volonté commune de placer l’agriculture en tête de nos agendas politiques respectifs. L’enjeu est capital pour relever le défi de la sécurité alimentaire et du développement économique des zones rurales. Mais, pour engranger véritablement des résultats, et sortir, enfin, les 870 millions de personnes dans le monde encore exposées à cette terrible réalité, pour faire des zones rurales des pôles de croissance et d’emploi, nous avons besoin d’une mobilisation générale, qui aille au-delà du dialogue international.

L’agriculture doit être et rester une priorité, non seulement pour l’Union africaine, non seulement pour l’Union européenne, non seulement pour les autres grandes régions de la planète, non seulement pour les institutions intergouvernementales, mais aussi pour les autorités nationales, régionales et locales de chaque grand ensemble régional. La sécurité alimentaire, c’est l’affaire de tous. Prendre des initiatives, lancer des dynamiques localement pour lutter contre l’insécurité alimentaire est une responsabilité pour tous les responsables politiques ou économiques, en Afrique en Europe et au-delà.

Et cette mobilisation générale doit se faire dans la durée. Le retour de l’agriculture sous le feu des projecteurs ne peut pas être un feu de paille allumé par les émeutes de la faim des années 2007/2008 qui s’éteindrait aux premières pluies annonciatrices de bonnes récoltes. L’agriculture est un métier du temps long, un secteur où les investissements ne portent leurs fruits que des années plus tard. Il est donc essentiel de garder à long terme une dynamique favorable aux investissements publics et privés dans le secteur agricole.

Cette mobilisation doit se bâtir dans les champs, dans les villages, dans les régions. Les projets particulièrement porteurs que j’ai pu voir dans la région du Dire Dawa, à l’est de l’Ethiopie montrent combien il est important d’améliorer les moyens de subsistance des populations rurales et nécessaire de soutenir, d’abord, les petits agriculteurs qui représentent à eux seuls 60% des agriculteurs africains. Ces projets en attestent : les résultats sont là quand les efforts sont partagés et se font dans la durée.

Aujourd’hui, la détermination agricole des pays de l’Afrique à travers le processus du Programme Détaillé de Développement de l’Agriculture Africaine (PDDAA) doit se traduire, de plus en plus, par des projets concrets. En 2003, à Maputo, les pays Africains se sont engagés à orienter 10% de leur budget au développement de l’agriculture comme moteur de croissance. L’engagement de l’Afrique avec ce programme est clair. Il est nécessaire de passer maintenant à l’étape suivante, à des réalisations concrètes. Et pour cela, l’Afrique peut compter sur le soutien de l’UE.

Avec mon collègue Andris Piebalgs (Commissaire européen au Développement, ndr), nous avons placé l’agriculture et l’énergie au cœur des priorités du Programme d’assistance européen. Pour les Gouvernements africains qui voudront en faire une priorité pour les années à venir, pour lesquelles l’aide de l’Europe se décide dans les mois à venir, c’est une vraie opportunité – une occasion à saisir pour lutter contre l’insécurité alimentaire, développer les zones rurales et, en fin de compte, lutter contre la pauvreté, pour le développement et la croissance. Le sommet UE-Afrique, en avril l’année prochaine, nous donne un nouveau rendez-vous pour réaffirmer nos engagements et les concrétiser en affichant clairement l’agriculture comme priorité non seulement politique, mais aussi budgétaire pour l’agenda du développement.

L’Afrique a des atouts considérables, une population dynamique, des savoir-faire et des ressources à valoriser. L’Union est prête à répondre présent, pas uniquement en tant que donateur, mais aussi avec son expérience en matière de politiques agricoles et de développement rural, avec de l’assistance technique, quand les besoins et la demande se font sentir.

Dans ce contexte, je me réjouis de la décision de l’Union africaine de faire de 2014, l’année de l’agriculture et de la sécurité alimentaire. C’est un signal fort, qui ira de pair avec l’année internationale de l’agriculture familiale portée par l’ONU pour 2014. Ces évènements vont, j’en suis convaincu, mettre en lumière que l’agriculture n’est pas un secteur du passé, mais un secteur de progrès pour peu qu’on lui donne les moyens de se moderniser, de s’intégrer dans une filière agro-alimentaire, de faire de la recherche et de l’innovation et de se tourner vers la qualité et la valeur ajoutée. L’agriculture est à la croisée d’immenses défis pour les décennies à venir, qu’ils soient démographiques, économiques, climatiques, technologiques, sociaux. L’agriculture, c’est l’avenir.

© Les Echos (Mali), Sud Quotidien (Sénégal), Le Calame (Mauritanie), Le Républicain (Niger), L’Autre Quotidien (Bénin), Le Confident (RCA), La Voix du Paysan Congolais  (RDC), Addis Fortune (Ethiopie), The Zimbabwean (Zimbabwe) et Afronline.org (Italie).

A propos La voix du Paysan Congolais

Bimestriel d'informations du monde rural et de l'environnement en République Démocratique du Congo Visitez notre revue de presse agricole en RDC et notre page Facebook.
Cet article, publié dans 2013, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Dacian Ciolos – Pour une coopération agricole UE-Afrique renforcée

  1. Développer le monde rural, c’est développer les villes rurales. Ceci afin d’absorber l’exode rural qui s’y épanouirera et trouvera de l’emploi dans le secteur secondaire et tertiaire.

Bonjour, vous êtes invité à poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s