Mme Espérance Nzuzi nommée à la commission nationale de la réforme foncière

Les organisations paysannes de la RDC seront représentées au sein de la commission nationale de  la réforme foncière, CONAREF par Mme Espérance Nzuzi Muaka qui fait désormais  partie de cette commission qui va réfléchir sur la nouvelle loi foncière en RDC dont l’ancienne loi qui régit encore le secteur date de juillet 1973.

Mme Espérance Nzuzi Muaka, présidente de la Force Paysanne du Kongo Centrale, FOPAKO et administrateur de la Confédération Nationale des producteurs agricoles du Congo, CONAPAC, a été désignée par arrêté ministériel   numéro 0145 du 20 juillet 2013, membre de la commission nationale de réforme foncière.

Voir la liste des membres via ce lien

La CONAPAC profite de cette occasion pour remercier tous ceux qui se sont impliqués dans le plaidoyer pour cette nomination. Le gros reste à faire pour la participation  efficiente de la représentante de la CONAPAC au sein de cette commission, notamment en ce qui concerne sa documentation, sa préparation aux diverses négociations, sa prise en charge lors des séances de la commission…

Avant cet arrêté, les organisations paysannes nationales de la RDC, réunies autour de la Confédération des Paysans du Congo, COPACO et de la Confédération nationale des paysans producteurs agricoles, CONAPAC ont dénoncé leur sous représentation au sein de la CONAREF, instituée par le décret du premier Ministre numéro 13/016 du 31 Mai 2013.

Au cours de la conférence de presse, tenue à Kinshasa le 17 juillet 2013, elles ont réclamé  une représentation effective   au sein de  cette commission en tenant compte de toutes les catégories paysannes, à savoir : des femmes et jeunes paysans ainsi que la population dans les différents organes de la CONAREF.

Malheureusement leur revendication n’a pas été prise en compte dans le nouvel arrêté du Ministre des affaires foncières portant nomination  des membres de la CONAREF qui n’accorde qu’une seule place aux organisations paysannes.

Ces dernières estiment que la prise en compte de leurs revendications va favoriser  la participation effective de la population dans la réforme foncière en cours et son appropriation par plus de 70 % de la population vivant en milieu rural ; l’accroissement de la sécurité et de la paix sociale dans le milieu rural déjà affecté par de nombreux conflits fonciers ; l’atteinte de  l’objectif du millénaire pour le développement, peut on lire dans le communiqué de presse.

Pour rappel, le décret du premier Ministre n’a accordé qu’une seule place aux organisations paysannes au sein de la commission venant des coopératives agricoles émanant de l’organisation des femmes paysannes.

LVPC

Publicités

A propos La voix du Paysan Congolais

Bimestriel d'informations du monde rural et de l'environnement en République Démocratique du Congo Visitez notre revue de presse agricole en RDC et notre page Facebook.
Cet article, publié dans 2013, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Mme Espérance Nzuzi nommée à la commission nationale de la réforme foncière

  1. Solidarité Paysanne au Mayombe dit :

    FELICITATIONS  SINCERES  POUR  CETTE NOMINATION DE Mme NZUZI  MUAKA.   Clément Nzungu

    Solidarité Paysanne au Mayombe SOPAM-ONGD/ASBL Kangu-Mayumbe, Bas-congo, R.D.C. Tél. + 243-98 88 74 46

  2. Ping : Des organisations de la société civile exigent que leur quota de participation soit élargi à quatre membres au sein de la CONAREF | La voix du paysan congolais

Bonjour, vous êtes invité à poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s