Les poissons du Lac Mai Ndombe, une manne à protéger

Dans le cadre du projet pilote de Cogestion et de Conservation des Ressources Halieutiques du Lac Mai Ndombe appelé : « Ndjamba Ndjale II » qui signifie «J’aime le Lac », financé par WWF Belgique et exécuté par CENADEP, sur la période de 2014-2016, le Directeur de Cabinet de Gouverneur de la province du Mai Ndombe, Monsieur Freddy Bonzeke a répondu aux questions du journal « La Voix du Paysan Congolais » sur la vision du gouvernement provincial sur une pêche durable en général et de ce projet en particulier.

Quelle est la politique du gouvernement provincial de Maï Ndombe en matière de pêche ?

En matière de pêche, le Gouverneur de la province, Monsieur Jeantini NGOBILA a des idées fixes sur la pêche. C’est l’une des activités sur laquelle il s’appuie pour le développement de la province du Maï Ndombe et il en est de même pour l’élevage, l’agriculture… Mais, la pêche est parmi les grands secteurs sur laquelle le Gouvernement de la province compte déployer beaucoup d’efforts.

Qu’est-ce que le gouvernement provincial va faire concrètement dans le domaine de la pêche ?

Il va règlementer la pêche parce que le Gouverneur m’a instruit de concevoir une collaboration avec le CENADEP, une ONG qui a travaillé sur le projet « Ndjamba Ndjale » qui nous a transmis leurs travaux essentiellement tournés sur la charte pour une pêche responsable. C’est à partir de là que nous concevons la matière pour pouvoir monter un arrêté qui règlemente la pêche et qui institue le permis de pêche. C’est déjà un premier pas dans le sens de la règlementation de la pêche pour d’abord protéger les zones de frayères, les zones de reproduction des poissons parce que les études ont montré que notre Lac est en train de se dépeupler. Il faut le repeupler et pour y arriver, il faudrait d’abord commencer par protéger les zones de frayères.

Y-a-t-il d’autres mesures prioritaires à prendre ?

Après avoir protégé les zones de frayères, le Gouvernement provincial va produire un calendrier de pêche qui fixe les périodes d’ouverture et de fermeture de la pêche dans la province et il va aussi interdire l’utilisation des intrants de pêche prohibés. Car, on ne peut pas permettre d’attraper les poissons et au même moment empoisonner ou utiliser les intrants qui tuent même les alevins censés grandir pour aussi se reproduire demain. Le Gouvernement de la province va aussi prendre des mesures pour protéger les espèces en voie de disparition, instituer la surveillance et le contrôle à travers l’administration et avec le permis de pêche et collaborer avec les pêcheurs pour qu’ils puissent savoir que leurs activités peuvent générer des recettes pour la province à travers une petite taxe.

Qu’est –ce que le Gouvernement provincial entend faire après la réglementation de la pêche ?

Dans le cadre de l’activité politique du gouvernement provincial, après la règlementation, il faudra pousser un peu plus loin pour obtenir une pêche industrielle dans une certaine mesure lorsque les conditions seront remplies pour que la population puisse se nourrir à grande échelle. Etant à une certaine de Kilomètres de Kinshasa et n’ayant pas encore de l’électricité dans l’ensemble, il est difficile d’installer les chambres froides dans la province pour pouvoir commercialiser les denrées alimentaires fraiches. Comme conséquence, nous devons tout faire pour que la pêche devienne une activité qui nourrit la population. Si la pêche ne peut pas nourrir la population, si on ne peut pas non plus installer des chambres froides pour la nourrir avec des denrées importées et bien c’est pour que la population puisse mourir de faim.

Comment l’autorité provinciale entend-elle capitaliser les acquis du projet « Ndjamba Ndjale » ?

Je me rappelle même que dans son discours programme, tenu à l’Assemblée Provinciale, le Gouverneur avait nommément cité le projet « Ndjamba Ndjale » dont il considère qu’il doit travailler en collaboration avec les ONG parce qu’elles sont sur le terrain et produisent des études. En arrivant ici, comme gouvernement provincial, nous avons trouvé une charte pour une pêche responsable. C’était déjà un accord entre les partenaires de pêche sur un comportement à observer pour exercer cette activité. Ceci nous intéresse, ça nous permet de poursuivre l’étude, d’orienter l’action du Gouvernement provinciale sur tout ce que nous trouvons comme information que nous donne le projet « Ndjamba Ndjale ». Je venais aussi de vous dire que c’est grâce au projet « Ndjamba Njale » que nous avons recueilli un certain nombre d’information notamment sur les espèces de poissons en voie de disparition. Ce sont ces informations importantes à partir desquelles nous essayons de mettre en place une autre intelligence pour résoudre les problèmes.

Un souhait à émettre par rapport au projet ?

Pour nous, s’il était question que le projet « Ndjamba Ndjale » puisse continuer, ça aurait été notre souhait parce que nous n’allons pas créer encore des structures pour gérer la pêche, mais on peut à travers les ONG qui s’en occupent, établir une relation qui nous permet d’avoir autant d’informations qui orientent aussi l’autorité dans la décision à prendre. Car, l’une de nos richesses c’est ce lac qui est une matière première avec de l’eau et le poisson qu’il faudrait exploiter convenablement et de manière responsable.

Propos recueillis par SHABANI OKELO Grâce

Advertisements

A propos La voix du Paysan Congolais

Bimestriel d'informations du monde rural et de l'environnement en République Démocratique du Congo Visitez notre revue de presse agricole en RDC et notre page Facebook.
Cet article, publié dans 2017, Articles JLVPC, Exemplaires journal, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Bonjour, vous êtes invité à poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s